Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

FRACTURE DE LA MAIN

Définition

Une fracture de la main est une rupture partielle ou complète d’un ou plusieurs os qui composent la structure de la main. La main est constituée de plusieurs os, y compris les métacarpiens (les os situés entre le poignet et les doigts) ainsi que les phalanges (les os des doigts). Les fractures de la main peuvent survenir suite à un traumatisme direct (comme un coup ou une chute), un traumatisme indirect (comme un mouvement brusque), ou un impact sur la main.

Les symptômes d’une fracture de la main peuvent inclure douleur, enflure, déformation, sensibilité, ecchymoses et difficultés à bouger la main ou les doigts. Le diagnostic de fracture de la main est généralement confirmé par des radiographies, qui permettent d’évaluer la localisation et la gravité de la fracture.

Le traitement d’une fracture de la main dépendra de plusieurs facteurs, notamment le type de fracture, sa localisation, et la présence éventuelle de déplacements osseux. Dans certains cas, une simple immobilisation avec une attelle ou un plâtre peut suffire pour permettre à la fracture de guérir. Dans d’autres cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réaligner et fixer les os fracturés à l’aide de vis, de plaques ou d’autres dispositifs.

La récupération après une fracture de la main peut varier en fonction de la gravité de la fracture et du traitement appliqué. Une rééducation peut être nécessaire pour restaurer la mobilité et la force de la main après la guérison.

Quels sont les symptômes?

Lors de la consultation, les symptômes caractéristiques sont souvent les suivants : le patient décrit une sensation de malaise ou de douleur de gravité variable ; l’examen physique révèle également une inflammation, une altération de la forme, un hématome, une limitation de la fonctionnalité (difficulté ou incapacité à saisir ou à ouvrir la main) et une douleur lors de la pression sur l’os.

Quels examens réaliser en cas de fracture ?

La radiographie de la main affectée constitue l’examen principal réalisé. Elle permet de déterminer avec précision la gravité de la blessure et le nombre d’os impliqués. Si le praticien suspecte une atteinte du scaphoïde ou que la main présente des fractures antérieures avec déformation ou non consolidation, des examens complémentaires tels que le scanner, la scintigraphie ou l’IRM peuvent être effectués.

Quels sont les traitements en cas de fracture de la main ?

Les traitements administrés ont pour objectif de réaligner la fracture afin de favoriser une récupération rapide et complète de la mobilité de la main.

Le traitement orthopédique

Ce traitement implique une immobilisation adaptée pour les fractures légèrement ou non déplacées. On vous surveillera régulièrement en effectuant des radiographies pour vérifier qu’aucun déplacement de la fracture ne survient. L’immobilisation dure généralement entre 3 et 6 semaines, après quoi elle peut être remplacée par une syndactylie (regroupement de 2 ou 3 doigts avec un bandage) pour faciliter la mobilisation des doigts.

le traitement chirurgical

Pour les fractures déplacées, multiples ou instables, une intervention chirurgicale appelée ostéosynthèse est nécessaire. Cette procédure est réalisée sous anesthésie loco-régionale. Dans un premier temps, la fracture sera réalignée en utilisant le guidage radiographique. Ensuite, le chirurgien fixera la fracture à l’aide de matériel d’ostéosynthèse, tels que des broches, des plaques ou des vis, afin de favoriser la consolidation naturelle de l’os.

Les broches et les fixateurs externes sont généralement retirés au bloc opératoire environ 6 semaines après l’intervention. Les plaques vissées restent en place pendant environ 1 an avant d’être éventuellement retirées. Chez les patients plus âgés, le matériel peut être laissé en place à vie, sauf s’il provoque des gênes, auquel cas le patient peut demander son retrait.

Un plâtre ou une résine peut être utilisé temporairement pour fournir un soutien supplémentaire.

Comme pour toute intervention chirurgicale, ce traitement comporte des risques opératoires, certains étant d’ordre général et d’autres spécifiques :

  • Une infection locale ou généralisée dont la gravité dépend du moment où elle est traitée.
  • Un échec de la consolidation osseuse, avec le tabagisme comme facteur défavorable.
  • Le maintien d’une raideur dans la main.
  • Un déplacement ultérieur de la fracture.

De plus, il existe un risque d’algodystrophie, une condition caractérisée par un gonflement, des douleurs, une transpiration excessive et une raideur de la main. Bien que rare, cette évolution peut être préoccupante en raison des douleurs résiduelles et de la raideur qu’elle peut entraîner. Elle peut persister pendant plusieurs mois.

Quelles sont les suites opératoires ?

Après l’intervention chirurgicale, un suivi clinique attentif sera planifié afin de surveiller la cicatrisation et de détecter tout signe d’infection post-opératoire. Des rendez-vous sont prévus à des intervalles spécifiques, généralement 2 à 3 semaines après l’intervention, puis à 6 semaines à 2 mois, et enfin à 3 à 6 mois. Lors de ces rendez-vous, des radiographies seront réalisées pour vérifier qu’il n’y a pas eu de déplacement de la fracture et pour évaluer la consolidation osseuse. Ces radiographies peuvent être effectuées dans le même service le jour de la consultation chirurgicale.

Une infirmière prendra en charge le changement de pansement tous les deux jours jusqu’à la guérison complète. L’immobilisation de votre main durera entre 1 et 3 mois en fonction du type de fracture. Des séances de kinésithérapie vous seront prescrites pour faciliter la rééducation. Vous pourrez reprendre une activité sportive après 1 à 2 mois suivant la fin de l’immobilisation, et cela peut nécessiter l’utilisation d’une orthèse.

Tendinites Main Poignet

Les tendinites représentent des inflammations aiguës ou chroniques qui affectent les tendons, ainsi que fréquemment leurs points d’ancrage sur les os (apophysites), leurs gaines synoviales (ténosynovites) ou encore leurs bourses …

Arthrose du poignet

L’arthrose du poignet est une affection où les articulations du poignet sont affectées par la dégradation progressive du cartilage qui recouvre les surfaces articulaires. Cette détérioration peut entraîner des douleurs, une raideur, une diminution de la …

Kystes Articulaires

Il s’agit d’une masse anormale qui peut se développer à différentes localisations de votre main. La position la plus fréquente est sur le dos du poignet. Cependant, elle peut également apparaître à la partie avant du poignet, voire plus rarement à la base d’un doigt.

L’arthrose des doigts

L’arthrose des doigts, également connue sous le nom d’arthrose digitale, est une condition dégénérative qui affecte les articulations des doigts. Elle se caractérise par la dégradation progressive du cartilage qui recouvre les extrémités des os des articulations.

Blocage des doigts

Le blocage des doigts, également connu sous le nom de doigts à ressaut ou doigts à ressort, est une condition médicale où un doigt ou le pouce devient difficile à plier ou à déplier en raison d’une contraction soudaine et incontrôlable des tendons fléchisseurs.

Tunnel carpien – Compression du nerf médian

Qu’est-ce que le nerf médian : Le nerf médian est l’un des nerfs majeurs de la main et du bras. Il prend son origine au niveau de la colonne vertébrale et parcourt toute la longueur du bras pour atteindre la main.

Douleur ulnaire du poignet

La douleur ulnaire au poignet, également appelée douleur ulnaire, fait référence à une sensation d’inconfort ou de douleur ressentie du côté ulnaire ou médial du poignet, c’est-à-dire du côté du petit doigt.

Arthrose du pouce

L’arthrose du pouce, également appelée rhizarthrose, est une affection articulaire dégénérative qui implique la dégradation progressive du cartilage à la base du pouce, là où l’os du poignet appelé trapèze rencontre le premier os de la main, le métacarpien. Cette dégradation du cartilage peut entraîner une douleur, une raideur et une réduction de la fonction articulaire dans cette zone.

Maladie de Depuytren

La maladie de Dupuytren se caractérise par la formation sous la peau de la main d’un tissu fibreux (également appelé fibromatose), entraînant une contraction graduelle d’un ou plusieurs doigts vers la paume. Les origines de cette affection sont diverses et nombreuses, incluant notamment des prédispositions familiales. Cependant, malgré sa première description par le Baron Guillaume Dupuytren en 1832, l’origine précise de cette maladie demeure inconnue.

Our surgeon makes you feel more confident.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean dictum dolor nunc, at consectetur nulla volutpat ut. Nam suscipit ex sapien, et vehicula lectus dapibus imperdiet. Curabitur ac metus magna. Nunc sagittis justo a nunc vulputate, in euismod quam aliquet. Donec non hendrerit sapien. 

Our surgeon makes you feel more confident.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean dictum dolor nunc, at consectetur nulla volutpat ut. Nam suscipit ex sapien, et vehicula lectus dapibus imperdiet. Curabitur ac metus magna. Nunc sagittis justo a nunc vulputate, in euismod quam aliquet. Donec non hendrerit sapien.